L’océan Austral, richesses sous les mers

L’océan Austral, maître des courants marins

Longtemps cantonné, de par ses difficultés d’études, au rôle de grand inconnu des mers, l’océan Austral est arrivé sur le devant de la scène sur le tard, aux alentours des années 90. Là, à cette époque, à force d’études, les scientifiques ont dû se rendre à l’évidence : l’Austral et ses 24 000 kilomètres de long pour 1 000 de large joue un rôle particulier dans le climat du globe. Un rôle particulier, et primordial, aussi. À lui seul, d’ailleurs, il occupe environ 20% de la surface totale de l’océan mondial.

Il possède un courant qui lui est propre, appelé « circumpolaire antarctique ». Pour faire simple, il s’agit du plus puissant courant de la planète, agissant comme une véritable courroie de transmission, et brassant les eaux des océans Atlantique, Indien, Pacifique. En gros, donc, son œuvre consiste à absorber les courants chauds tout en permettant la redistribution des eaux froides. Son rôle dans la circulation océanique globale et dans la régulation du climat est désormais avéré. Et il se pourrait que le réchauffement climatique vienne gripper ce fabuleux moteur océanique austral…

 

Découvrez d’autres articles sur le même sujet.