Le requin pèlerin

Rien à craindre, le requin pèlerin est planctivore.

A l’occasion de son tour du monde en solitaire, Bernard Stamm croisera peut-­‐être la route d’un requin pèlerin, qui sait ? Une bestiole en forme de bateau pouvant atteindre 12 mètres de long, considérée comme le second plus grand poisson vivant actuellement sur Terre (après le requin baleine). Facilement reconnaissable avec sa haute nageoire dorsale et sa bouche distendue, ce géant des mers est parfaitement inoffensif pour l’homme. Il se nourrit principalement de plancton, d’algues ou bien d’animaux microscopiques. Encore une chance, le marin ne fait pas partie de ses plats favoris.Le pèlerin est presque exclusivement planctivore. En effet, au printemps, il se tient où se trouvent les bancs de planctons, dans des eaux de 11 à 14 degrés, et nage bouche ouverte à travers ces bancs, avalant l’eau avec ce qu’elle contient. Les petits animaux du plancton sont retenus par un filtre, l’eau ingurgitée ressort par les fentes branchiales.Comme beaucoup de requins, il compte malheureusement parmi les espèces menacées et sa diversité génétique ne semble malheureusement pas élevée. Ses principaux ennemis : les filets maillants et les hélices des bateaux de commerces.