La légine, rivalités dans l’Océan Indien

La légine, nouveau poisson au menu

Les océans regorgent d’espèces inconnues ou, pour certaines, découvertes tardivement. C’est le cas de la légine, poisson de grande taille des mers australes (deux mètres pour les plus grands spécimens) vivant dans les eaux de grandes profondeurs, jusqu’à 2500 mètres. Il s’agit là d’une espèce découverte autour des îles Kerguelen et Crozet dont l’exploitation a réellement débuté dans les années 1990. Sa chair blanche et fondante en a fait un met très apprécié des populations asiatiques, son prix atteignant des sommes élevées au Japon, par exemple. Pourtant, face à son cycle de reproduction très lent, il a bien fallu réglementer, et ce de manière stricte. D’autant plus que sa rareté a valu à la légine de faire l’objet d’un braconnage en règle au milieu des années 90.

Aujourd’hui, des quotas de capture ont été édictés par l’administration des Terres australes et antarctiques françaises. Une seule technique de pêche, dite de la palangre profonde, est désormais admise. Un contrôleur des pêches, embarqué sur chaque bateau, se charge quant à lui de vérifier chaque prise.