Abysses

 

La dorsale médio-­atlantique : des abysses, un mystère

C’est une découverte finalement récente : la dorsale médio-­atlantique, zone d’ouverture de l’océan Atlantique, n’a été explorée qu’en 1974. Par la suite, elle a évidemment fait l’objet de nombreuses campagnes océanographiques. Mais, au fait, qu’entend‐on par le terme dorsale ? Une dorsale consiste en une frontière érigée entre deux plaques tectoniques divergentes, qui forme alors une chaîne de montagne, le plus souvent immergée. En tout cas, la dorsale médio‐atlantique l’est! Elle s’étire sur une distance de plus de 7’000 kilomètres, culmine à une profondeur de 2’700 mètres en moyenne, et est entourée de fonds abyssaux qui pénètrent au fond de tout, à plus de 4’000 mètres de profondeur. Et c’est là que, normalement, se déroule une vie encore méconnue de tous…

Car aujourd’hui, pour schématiser un peu les choses, il s’avère que les fonds abyssaux seraient moins connus que le système solaire. Un comble puisque ces abysses représentent tout de même les deux tiers de la surface du globe, constituant ainsi le plus vaste milieu naturel connu : 307 millions de kilomètres carrés !

Mais il faut dire que leur nom lui-­même n’incite pas à la sympathie. À la curiosité scientifique, oui, mais pas à la sympathie. “ Abysse ” vient du grec “ abyssos ” et signifie “ sans fond ”. Les abysses renvoient alors l’image d’une zone froide, noire, hostile, sans limite. Un mystère, donc. Un fantastique mystère présentant des conditions écologiques qui semblent absolument incompatibles avec le développement de la vie. Pas de saison. Plus de lumière mesurable en-dessous de 500 mètres de profondeur ; autrement dit, le noir total, aussi silencieux et reposant qu’étouffant. Une température qui atteint 2°C à 3’000 mètres, et entre 0,5 et 1,5°C à 5’000 mètres. Une pression équivalente à 300 bars à 3’000 mètres, et à 1 tonne à 10’000 mètres ; comme si une voiture vous écrasait l’ongle du pouce… Voilà les abysses. Charmant, n’est-­ce pas ? Géographiquement, la dorsale médio-­‐atlantique sépare d’un côté la plaque nord-­américaine et la plaque eurasienne, dans l’Atlantique nord, puis, de l’autre, la plaque sud-­américaine et la plaque africaine, dans l’Atlantique sud.

 

Découvrez-en plus sur les profondeurs de l’océan dans ces articles.